ESCCAP France propose des textes d'information à destination des propriétaires d'animaux de compagnie sur les bonnes pratiques de traitement et de prévention des maladies parasitaires. Ces textes peuvent être repris sur les pages Facebook et les sites Internet des vétérinaires.

Toxoplasmose : recommandations pour les femmes enceintes

Toxoplasmose un risque pour la femme enceinte

La toxoplasmose est une maladie parasitaire très grave pour la femme enceinte, car elle peut être à l'origine d’un avortement ou de troubles du développement de l'enfant qu'elle porte. Parce que le chat peut abriter le parasite, il est parfois considéré comme la source principale de contamination humaine. Dans les faits, ce sont les risques liés à l'alimentation qui prédominent.

 

La contamination de l'Homme se fait toujours en avalant le parasite, soit sous forme d'oocystes (des «œufs» microscopiques du toxoplasme) produits par les chats et pouvant contaminer les légumes, soit sous forme enkystée dans la viande crue ou insuffisamment cuite (de mouton surtout). Un humain peut donc se contaminer en mangeant des crudités ou de la viande ou encore en ne se lavant pas les mains avant de manger. La présence d’un chat à la maison est donc loin d'être le seul facteur de risque de toxoplasmose humaine.

Il est préférable que les futures mamans prennent un ensemble de précautions :

  • Faire un test de dépistage en début de grossesse. Ce test, obligatoire en France, permet de savoir si la femme possède des anticorps les protégeant, elle et son enfant, contre le toxoplasme. Un résultat positif (on parle de séropositivité) indique que la future maman a déjà rencontré le parasite et que son système immunitaire sera capable d’éviter une nouvelle infection et donc une atteinte du fœtus. Les futures mamans séronégatives ne sont pas protégées et feront donc l'objet d'une surveillance régulière. Cependant, des cas de toxoplasmose du fœtus ayant été observés même chez des mères séropositives, toutes les femmes enceintes doivent respecter les préconisations ci-après.
  • Faire cuire la viande à cœur ou la congeler à – 20°c pendant 48 heures.
  • Bien laver les fruits et légumes.
  • Se laver les mains fréquemment, particulièrement avant les repas ou après avoir manipulé des légumes, des fruits ou de la viande crue.
  • Ne boire que de l'eau propre (eau du robinet ou en bouteille).
  • Porter des gants pour jardiner.

S'il y a un chat à la maison :

  • Il est préférable que ce soit un autre membre de la famille qui se charge du nettoyage de la litière, et si ce n'est pas possible, porter des gants.
  • Nettoyer la litière tous les jours : un nettoyage quotidien ne laisse pas le temps aux oocystes de devenir contaminants pour les humains.
  • D'une manière générale, éviter les contacts trop étroits avec le chat pendant la grossesse, et ne pas le laisser dormir sur (et encore moins dans) le lit.
  • Afin de réduire les risques de contamination du chat lui-même, et par contre coup ceux de sa propriétaire, il est préférable de le nourrir avec un aliment du commerce et d'éviter de le laisser chasser à l'extérieur.
Pour en savoir plus : Toxoplasmose et santé publique